Couches géologiques et la Genèse

Je suis un chrétien ayant foi en la Bible et intéressé à la géologie. En tant que tel, j'accepte les Ecritures comme inspirées par Dieu et comme une révélation sûre. Il y a des éléments dans les structures géologiques et dans les fossiles qui fournissent d'impressionnants indices de processus catastrophiques cohérents avec ce qui, je pense, a pu arriver au cours d'un déluge mondial. Cependant, il me paraît difficile de faire entrer toutes les couches géologiques dans le cadre temporel étroit fourni par la chronologie de Genèse 7 et 8. Comment faire ?

Mes collègues et moi-même traitons de ce type de questions dans la recherche que nous menons en géologie et en paléontologie. Dans mon étude, j'ai trouvé un processus très utile dans la recherche de réponses. J'accepte les Ecritures par la foi, puisque Dieu en connaît beaucoup plus que nous sur la géologie. J'accepte les éclairages bibliques pour m'aider à poser des questions que les autres ne se posent généralement pas, pour m'ouvrir l'esprit de façon à voir des données que les autres ont pu manquer, et pour considérer de nouvelles interprétations que la pensée scientifique conventionnelle ne suggérera probablement pas. En même temps, il est important d'être impliqué dans la communauté scientifique, et même de travailler avec des scientifiques non créationnistes et de publier des articles dans la littérature scientifique spécialisée. C'est un processus important de contrôle de qualité qui nous aide à éviter la pensée superficielle des deux côtés. Ma vision du monde me fait remarquer des choses qui ont moins de chance d'être vues par les scientifiques non créationnistes, et ils voient des choses que je peux manquer. Ce processus m'a mené à la conclusion que beaucoup de données des roches et des fossiles sont difficiles à faire cadrer avec les deux extrêmes : des millions d'années d'une part et un déluge d'une année d'autre part.

Je vois maintenant que des chrétiens ont fait une supposition qui n'est pas dans la Bible : la supposition qu'il n'y a pas eu d'activité géologique avant le déluge (et certains pensent qu'il n'y en a pas eu après le déluge). Mais la Bible ne nous donne pas cette information ; elle ne nous dit pas quelle partie des couches géologiques s'est formée pendant le déluge. La Genèse nous dit que le monde biologique a commencé à changer après le péché (par exemple, les épines et les chardons) et peut-être les changements géologiques ont-ils aussi commencé à cette époque. Le déluge a certainement été un événement important, mais prétendre que nous savons exactement ce qui est arrivé et que toutes les roches se sont formées pendant un an est une théorie extrabiblique qui peut ne pas être vraie.

Les couches géologiques, avec leurs fossiles abondants, pourraient s'être formées sur une période de plusieurs milliers d'années, avant, pendant et après le déluge. Je crois que cette théorie coïncide le mieux avec les données. Il y a toujours des données contradictoires qui sont fâcheuses pour ceux qui croient en la Bible, alors que d'autres données sont un problème pour les non-croyants. Par exemple, je ne connais pas la réponse aux datations radiométriques, qui sont la série d'indices la plus difficile à expliquer dans le cadre de la chronologie biblique. Mais beaucoup de données géologiques sont difficiles à concilier avec ces nombreux millions d'années, aussi la foi comme la science me donnent des raisons de prédire que nous trouverons finalement une faille dans l'échelle de temps radiométrique.

L'interprétation que je suggère implique que les humains vivaient sur Terre depuis des siècles lorsque la partie inférieure des couches fossiles s'est formée. Il peut être difficile de comprendre comment cela a pu se faire. Cependant, la première partie des couches fossiles (le Paléozoïque) est principalement marine, formée dans les océans. Cela nous dit que les humains vivaient quelque part ailleurs à cette époque, peut-être même sur des continents qui n'existent plus. Nous pensons habituellement que notre Terre est solide et stable, mais la structure de la Terre a complètement changé depuis que les premiers fossiles d'animaux complexes ont été enfouis, et nos fonds océaniques actuels n'ont même existé qu'après la formation de ces dépôts marins anciens. Cela me rappelle la description qu'Ellen White fait de la surface terrestre se modifiant entièrement lors du déluge, avec la disparition des montagnes anciennes et la formation de nouvelles, dans Patriarches et prophètes (p. 84).

Nous avons beaucoup d'études à faire avant de comprendre vraiment comment faire coïncider tous les indices dans un tableau cohérent. Mais en tant que chrétien et scientifique, je trouve utile ce processus en trois étapes : avoir confiance dans ce que nous communique Dieu dans les Écritures ; étudier soigneusement et chercher à reconnaître les idées humaines que nous avons lues incorrectement entre les lignes dans les Écritures ; et poursuivre un travail scientifique prudent. Un tel processus conduit à des éclairages prometteurs et indique le chemin vers une synthèse réaliste de la science et de la foi. Alors que nous poursuivons cette étude, le plus important pour chacun de nous est de connaître Jésus comme notre ami le plus fiable et notre sauveur. C'est plus important que d'avoir immédiatement une réponse à toutes nos questions (bien qu'il soit dur d'être patient !).

Leonard Brand (doctorat de l'université Cornell) est professeur de biologie et de paléontologie à l'université de Loma Linda, en Californie, États-Unis. E-mail : lbrand@ns.llu.edu