L’Église adventiste aujourd’hui

Une vision qui ne faiblit pas, une libéralité remarquable et une croissance stable.

L'un des phénomènes reconnus du monde religieux du demi-siècle écoulé, c'est la remarquable croissance globale de l'Église adventiste du septième jour. Ses membres, autrefois considérés comme Nord-américains, résident aujourd'hui pour la plupart (90 %) en dehors des frontières de l'Amérique du Nord. Ce sont l'Afrique, l'Asie et l'Amérique latine qui connaissent une croissance fulgurante. L'Église comptait 972 000 membres en 1954, et a atteint un effectif stupéfiant à la fin de 2004 : 13 936 932 membres adultes.

En 1954, le pasteur William Henry Branson, président de l'Église adventiste, annonça au cours de la 47e session de la Conférence générale, assemblée à San Francisco, en Californie, que l'Église n'avait pas réussi à atteindre l'objectif qu'elle s'était fixé lors de la session précédente, à savoir doubler le nombre de ses membres. Cet objectif, lancé spontanément par le pasteur Branson après son élection lors de la session de 1950, semblait une possibilité statistique nettement invraisemblable. Cependant, il renchérit de plus belle lors de la session de 1954 : « Dieu nous a bénis abondamment dans la poursuite de ce formidable objectif. Le monde entier a accepté de relever le défi, nos ouvriers et les laïcs de chaque Division ont déployé de grands efforts pour atteindre le but. »

Les années Branson ont connu un taux annuel d'accroissement de 6,3 %, un record maintenu jusqu'au quinquennat de 1985-1989, lorsque le taux de croissance est passé à une moyenne annuelle de 7,2 %. Ainsi, le pasteur Branson, en dépit de son sentiment d'échec, a débuté notre demi-siècle de développement des missions avec un succès ahurissant. Des thèmes tels que « Doubler le nombre de membres », « Renouveau, réforme, évangélisation », « 1000 jours de moisson », « Moisson 90 », et « Mission globale », ont jalonné une histoire longue de 50 ans. Au début de cette période, on baptisait en moyenne 213 personnes par jour ; en 2004, on compte plus de 2 900 baptêmes quotidiens. (La figure 1 présente la moyenne des baptêmes quotidiens de 1954 à 2004.)

Où sont nos membres ?

La figure 2 donne la répartition des membres de notre Église entre les Divisions. Nous remarquons tout de suite que 35 % des adventistes vivent en Amérique latine et 33 % en Afrique. L'Asie en compte 19 %, l'Amérique du Nord et l'Europe environ 9 %. Nous remarquons également sur cette figure que six Divisions dépassent le million de membres et, parmi ces dernières, trois comptent plus de deux millions de membres.

Au cours des cinq dernières années, la Division nord-américaine a atteint le million de membres. La Division de l'Asie du Sud y parviendra dans le prochain quinquennat. Les Divisions de l'Afrique centrale et orientale, interaméricaine et sud-américaine ont dépassé le cap des deux millions de membres au cours du dernier quinquennat, et la Division de l'Afrique du Sud et de l'océan Indien est en voie d'y parvenir d'ici la prochaine session de la Conférence générale. À la fin de 2004, nos trois Divisions comptant déjà deux millions de membres représentaient un effectif plus important que l'Église entière en 1991, seulement 14 ans auparavant. De nos jours, on ne parle plus seulement de Divisions franchissant le cap du million de membres, mais aussi de pays faisant de même. Le Brésil a dépassé le million de membres au cours du dernier quinquennat, et l'Inde, les Philippines et les États-Unis sont prêts à en faire autant au cours des cinq prochaines années.

Où sont nos nouveaux membres ?

« Je sais où tu demeures », dit Jésus à l'Église de Pergame par l'entremise de Jean (Apocalypse 2.13). Jésus note que les croyants de Pergame font face à des circonstances difficiles en acceptant l'Évangile. Il en est de même aujourd'hui, et Jésus sait toujours où demeurent les nouveaux croyants.

Grâce à l'engagement de ceux qui nous ont précédés, nous pouvons actuellement nous réjouir de plus de cinq millions d'adhésions au cours du dernier quinquennat. Cela nous donne une moyenne de 2 765 adhésions par jour pour cette période de cinq ans. En 2004, la moyenne quotidienne des adhésions au sein de l'Église se chiffrait à 2 993, et plus récemment à 2991 (premier trimestre 2005). Nous avons peut-être là l'indication d'une forte tendance de l'avenir. Une nouvelle sorte de « club du million de membres » a été établi ce quinquennat lorsqu'une Division, la sud-américaine, a célébré l'inscription de plus d'un million de nouveaux membres sur ses registres.

La figure 3 donne le nombre des adhésions par Division pour le quinquennat et pour 2004, tandis que la figure 4 présente les Divisions où ces nouveaux adventistes résident. Nous constatons que 38 % de nos nouveaux membres sont en Amérique latine et que 34 % vivent dans les Divisions africaines. 12 % sont en Asie du Sud, 6 % en Asie et Pacifique-Sud, environ 4 % en Amérique du Nord. Le reste se répartit entre les Divisions eurafricaine, eurasienne, Asie-Pacifique-Nord, Pacifique-Sud et transeuropéenne. La localisation de nos nouveaux membres souligne, assurément, le caractère mondial de l'Évangile que nous proclamons.

Présence adventiste dans la population mondiale

Les figures 5 et 6 illustrent la proportion d'adventistes par rapport à la population dans chaque Division et dans quelques pays sélectionnés. Remarquons que la Division de l'Afrique du Sud et de l'océan Indien maintient une proportion étonnante d'un adventiste pour 79 habitants, alors que la Division trans-européenne se trouve confrontée au défi d'une proportion de 1 pour 5 922. À la fin de 2004, il y avait un adventiste pour 459 habitants de notre planète. Des prévisions suggèrent qu'en 2014, il pourrait y avoir un adventiste pour 300 habitants de notre planète, et que l'Église pourrait compter presque 24 millions de membres baptisés.

La Jamaïque, le Rwanda, la Zambie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Haïti ont le ratio le plus élevé parmi les pays comptant plus de 100 000 adventistes. La Jamaïque, avec un ratio de 1 pour 13, ouvre le bal, tandis que des pays tels que l'Éthiopie, le Nigeria, l'Indonésie, l'Inde et la Chine présentent des ratios plus interpellants. La Chine constitue un défi presque insurmontable pour la mission adventiste, avec sa proportion de 1 adventiste pour 4 027 habitants.

Cinq millions en plus mais 1,4 million en moins

Tandis que plus de 5 millions de nouveaux croyants grossissaient nos rangs au cours du dernier quinquennat, plus de 1,4 million de membres ont quitté l'Église. Autrement dit, pour 100 baptêmes, il y a eu 35 abandons. Cela est considérablement plus que les 24 abandons pour 100 baptêmes du quinquennat précédent. Ainsi, notre croissance nette (en tenant compte également des décès) n'a été que de 1 641 personnes par jour, ce qui représente un taux de croissance annuelle moyen de 4,9 % — le taux le plus bas enregistré depuis la période 1960-1964. On peut toutefois relever quelques circonstances atténuantes.

On pourrait donner à ce quinquennat ce sous-titre : « Quinquennat des audits des listes de membres ». Au cours des cinq dernières années, une majorité des Divisions mondiales ont assumé la douloureuse responsabilité de la vérification des listes de leurs membres. Cet examen méticuleux des listes des paroisses a révélé, là où il était possible de vérifier, une diminution de plus de 800 000 membres pour les cinq années passées. Un taux de croissance annuel moyen de 4,9 % au cours de ce quinquennat, en dépit des audits, suggère que l'Église adventiste du septième jour aborde une période de croissance majeure dans un futur proche, maintenant que nos listes de membres sont davantage conformes à la réalité.

Nouveaux sommets dans les dîmes et les offrandes

À la session de la Conférence générale de Cleveland, en 1958, Henry Klaser, secrétaire aux statistiques, se réjouissait de ce que les adventistes avaient finalement franchi le cap du milliard de dollars. En totalisant les dîmes, les offrandes pour les missions, celles de l'École du sabbat, de la collecte annuelle, des projets nationaux d'évangélisation, de Faith for Today et de la Voice of Prophecy, ainsi que celles comprenant tous les fonds et dépenses de toutes les paroisses de 1863 à 1957 (94 ans), il obtenait la somme de 1 075 095 762 dollars. Comparons cela à l'année la plus récente de ce quinquennat. À elle seule, la Division nord-américaine surpassait le total des 94 années de frère Klaser en recevant en 2004 des dîmes et des offrandes atteignant la somme rondelette de 1 192 300 000 dollars. En réalité, au cours du quinquennat passé, la somme mondiale des dîmes et offrandes s'est chiffrée à 9 023 988 491 dollars. Si on fait la moyenne, cela signifie que, chaque jour de ce quinquennat, les adventistes ont donné 4 941 267 dollars pour la proclamation de l'Évangile. Lors de n'importe quel jour de ce dernier quinquennat, en moyenne, nos membres ont apporté plus que ce qu'a reçu l'Église dans ses 34 premières années (de 1863 à 1896).

Alors que nous contemplons l'héritage de notre mission au cours du demi-siècle passé, nous sommes impressionnés non seulement par le nombre de membres et par la croissance financière, mais aussi par la progression d'autres secteurs, comme la construction d'églises, les ministères de la santé et de l'éducation, le progrès social, les œuvres de développement et de secours. Nous avons ouvert de nouvelles avenues de témoignage : différentes formes de ministère télévisé, à commencer par Faith for Today, l'évangélisation par les avions missionnaires, le Plan de cinq jours, par les équipes de chirurgie à coeur évangélisation l'ouvert, les bateaux de la mission médicale, les orphelinats, la prévention du sida, et tant d'autres moyens pour soulager la souffrance du monde et diriger l'attention vers un royaume à venir parfait. Et tandis que nous développons les outils qui nous permettront de répondre aux exigences de l'avenir, nous reconnaissons que nous sommes héritiers des bénédictions que Dieu a déversées sur nos prédécesseurs et qu'il continue à dispenser pour l'avancement de son royaume.

Bert Haloviak est directeur des statistiques et des archives de la Conférence générale des églises adventistes du septième jour, à Silver Spring, dans le Maryland, U.S.A.