Amour ou toquade Comment faire la différence

« Comment savoir si je suis vraiment amoureux » écrivit un lecteur au chroniqueur d’un journal. La réponse fut claire : « Si vous me le demandez, vous ne l’êtes pas ! » Cette réponse est effroyablement inadéquate. Pourtant nombreux sont ceux qui pensent que, quand l’amour survient, on s’en rend compte ! La vérité n’est pas aussi simple.

Des études montrent que la plupart des personnes considèrent les relations sentimentales passées comme des toquades et les relations présentes comme l’amour vrai. Une autre recherche a montré que la plupart des gens vivent des toquades six ou sept fois dans leur vie, mais le véritable amour seulement une fois ou deux. Vous pouvez donc avoir déjà vécu une partie de votre quota d’aventures amoureuses ! Mais la vraie question est : comment savoir si c’est de l’amour vrai ou non

La toquade est un drôle de mélange entre sexe et émotions. Elle peut être définie comme une passion ou une attirance déraisonnable.

L’amour et la toquade ont des symptômes similaires

L’amour et la toquade ont quelque chose en commun — de forts sentiments d’affection envers quelqu’un — ce qui complique la différenciation des deux puisque les symptômes se superposent. La passion la plus folle, aveugle illusion, peut contenir une portion d’amour vrai et le véritable amour peut avoir plusieurs symptômes de la toquade. Les différences entre l’amour et l’engouement se trouvent alors plus dans le degré que dans la définition. Par conséquent, nous devons examiner toutes les données avec une extrême attention.

Amour et toquade partagent trois symptômes : la passion, le désir de proximité et des sensations étranges.

Passion. La passion peut être présente sans amour vrai. C’est tout à fait possible, surtout pour l’homme, de ressentir de la passion ou une forte attraction sexuelle pour une femme qu’il n’a jamais rencontrée. Le pelotage augmente l’envie de sensations érotiques jusqu’à ce que le sexe domine la relation. La passion seule n’est pas un indicateur d’amour vrai. L’attirance sexuelle peut être aussi présente lors du véritable amour, et peut même parfois dominer. L’amour doit se fonder sur bien plus qu’une attirance ou une passion.

En outre, personne ne peut maintenir longtemps une passion ardente, même s’il le souhaite. Si tout ce qui unit un couple est la passion, la relation cessera au bout de quelques mois. Si un couple décide son mariage sur l’attirance sexuelle initiale, il se rendra bientôt compte que la passion passe et qu’il ne reste plus rien pour l’unir.

Désir de proximité. Le désir de rester constamment proche l’un de l’autre peut être aussi irrésistible dans l’amour vrai que dans la toquade. Vous pouvez désirer rester ensemble tout le temps, redoutant le temps de la séparation. Vous pouvez vous sentir vide et seul quand l’être aimé n’est pas avec vous, mais cela n’indique pas que votre amour est vrai.

Sensations étranges. Des recherches confirment que l’on éprouve des symptômes physiques bien distincts au début de chaque toquade. Des symptômes tels que marcher sur des nuages quand tout va bien et se sentir malade quand tout va mal, des frissons dans le dos, l’impossibilité de se concentrer ou l’incapacité de manger. Mais des sensations étranges surviennent aussi fréquemment dans les aventures que dans l’amour vrai, bien qu’elles indiquent plutôt l’engouement. Dans l’amour vrai, il y a plus qu’un mélange de sensations bizarres, et ce plus continue longtemps après leur disparition.

Si vous vous sentez seul, si vous vous ennuyez après une relation qui prend fin, vous avez des chances d’interpréter une nouvelle histoire comme étant l’amour vrai, bien qu’elle ne soit rien de plus qu’une aventure. Si vous n’êtes pas sûr de vous, que vous manquez d’estime de soi, vous devez aussi faire attention. Les personnes mûres et celles ayant une bonne estime de soi peuvent aussi se tromper, mais elles sont plus à même d’analyser la situation.

Ne croyez pas que la toquade soit totalement mauvaise. Elle peut être une expérience agréable si vous l’identifiez pour ce qu’elle est — un bref interlude de fantaisie romantique qui ne durera pas. Si vous lui donnez assez de temps, elle s’évanouira ou deviendra une vraie relation plus riche qu’un déluge d’émotions. Rappelez-vous que certaines relations qui commencent comme un engouement se transforment avec le temps en amour vrai.

L’amour vrai diffère de la toquade dans le fait qu’il donne du temps et de l’espace pour reconnaître les qualités et les défauts de celui qui est l’objet de vos soupirs. S’engager, faire l’amour, emménager ou se marier avec quelqu’un sur la base de ses premiers sentiments est de la pure folie et peut conduire à des conséquences néfastes.

Identifier l’amour vrai

Dans la ruée vers l’or des années 1820, les chercheurs d’or confondirent parfois la pyrite avec l’or. La pyrite, ou l’or des fous, comme elle était appelée, peut être détectée en la mettant dans une poêle chaude : elle grésille en émettant une fumée nauséabonde. Mais la chaleur n’endommage pas l’or, qui ne produit aucune odeur. Malheureusement, on ne peut pas placer une relation amoureuse dans une poêle pour voir si elle sent mauvais, mais on peut la tester sur la base des neuf facteurs suivants :

1. L’amour se développe lentement, la toquade rapidement. La plupart des gens pensent que tomber amoureux arrive soudainement et intensément. Alexandre dit : « Je suis tombé amoureux dès l’instant où je l’ai vue, hier. Elle était exactement comme je l’avais toujours imaginée. C’est comme si je la connaissais depuis toujours. »

L’évaluation d’Alexandre ne sera valable qu’après un an de relation parce que l’amour grandit, et la croissance prend du temps. Il est impossible de connaître la personne que l’on a en face de soi en quelques jours. Au début d’une relation, les gens donnent ce qu’ils ont de mieux. Les traits déplaisants sont cachés et contrôlés. Cela prend des mois de relation en différentes circonstances pour bien connaître l’autre. Il y a des personnes qui cachent le côté négatif de leur personnalité jusqu’après le mariage.

Ne vous hâtez pas de tirer des conclusions. Permettez à la relation de grandir doucement. Commencez en tant qu’amis et n’essayez pas d’accélérer l’étape « faire connaissance ». Les débuts lents aboutissent à des relations plus satisfaisantes. De telles amitiés peuvent conduire à un amour qui ressemble intensément à la toquade mais qui sera enraciné dans la réalité.

2. L’amour s’appuie sur la compatibilité, la toquade sur la chimie et l’apparence. Pierre ressentit un « bon feeling » quand il rencontra une jolie fille. Il sentit à l’instant la réaction chimique se produire. « Ça se sent tout de suite ! Je l’ai ressenti dès que je l’ai vue. » D’où Pierre tire-t-il l’idée que la chimie et l’amour sont la même chose Peut-être des films !

Se fier à la chimie pour trouver l’amour est une folie dangereuse. La chimie s’appuie surtout sur l’attirance physique ou sexuelle. Il faut cette étincelle qui fait qu’on se sent plus vivant, mais décider le mariage sur cette base est risible.

Vous pouvez vous sentir fortement attiré par une personne que vous venez de rencontrer et aimer tout de cette personne. Mais il y a encore une longue route avant que vous l’aimiez vraiment. L’amour vrai signifie chimie aussi, mais il implique d’autres facteurs plus importants comme le caractère, la personnalité, les émotions, les idées et les attitudes. Quand vous aimez vraiment, vous vous intéressez à la façon dont l’autre pense et répond aux différentes situations, aux valeurs que vous avez en commun. Vous vous attardez sur vos conceptions de la religion, la famille, le sexe, l’argent et les amis aussi bien que sur les intérêts que vous partagez, les expériences passées et l’éducation des enfants. Plus vous avez de choses en commun, plus vous avez de chances que votre amour dure.

3. L’amour se centre sur une seule personne, la toquade peut en inclure plusieurs. Une personne entichée peut se sentir amoureuse de deux partenaires à la fois, ou plus. Ces partenaires peuvent être très différents. Jeanne dit qu’elle est amoureuse de deux garçons mais qu’elle n’arrive pas à se décider. Yohann est mûr, stable et responsable, alors qu’Antoine est un irresponsable dépensier. Jeanne n’aime en fait ni l’un ni l’autre. Quelque chose l’attire vers le dépensier insouciant alors que son instinct mature lui dit que les qualités de Yohann sont plus intéressantes. Elle combine leurs qualités et pense qu’elle est « amoureuse » des deux. L’amour vrai se focalise sur une personne dont le caractère et la personnalité possèdent les qualités essentielles voulues. On ne réunit pas deux personnes pour former un idéal.

4. L’amour produit de l’assurance, la toquade de l’insécurité. Alors que l’amour s’appuie sur le principe de la confiance, la toquade se débat dans l’insécurité et peut essayer de contrôler l’autre au travers de la jalousie. Cela ne signifie pas que, quand on est vraiment amoureux, on ne se sent jamais jaloux. Mais cette jalousie est moins fréquente et moins grave. L’amour vrai fait confiance. Certains sont flattés par la jalousie, pensant que c’est un indicateur d’amour vrai. Mais la jalousie traduit des émotions malsaines : insécurité, manque d’estime de soi, possessivité. Le véritable amour n’agit pas de cette façon.

5. L’amour reconnaît la réalité, la toquade l’ignore. L’amour vrai regarde les problèmes en face sans minimiser leur importance. L’engouement ignore les différences sociales, raciales, religieuses et d’éducation. Parfois cela arrive même à ceux qui sont déjà mariés. La toquade a tendance à dire que ces choses n’ont pas d’importance. Un couple qui s’aime vraiment fait face aux problèmes franchement. Quand un problème menace leur relation, les partenaires en parlent ouvertement et le résolvent de façon intelligente. Ils négocient des solutions.

6. L’amour produit un comportement positif, la toquade a des effets destructeurs. L’amour est constructif et fait ressortir ce qu’il y a de meilleur en soi. Il donne de nouvelles énergies, une ambition saine et de l’intérêt pour la vie. L’amour génère la créativité et stimule la croissance personnelle, le dépassement de soi et l’engagement dans des causes justes. Il engendre estime de soi, confiance et assurance, et propulse vers le succès. On étudie davantage, on s’organise mieux et on fait des économies. La vie prend une signification et un but différents. Cela n’empêche pas de rêver les yeux ouverts, mais on reste dans les limites de la réalité.

La toquade détruit et désorganise. On est moins efficace et incapable d’atteindre son vrai potentiel. Les rêves sont irréalistes et font oublier les réalités de la vie, le travail, les études, les responsabilités et les devoirs.

7. L’amour reconnaît ses erreurs, la toquade les ignore. L’amour reconnaît les qualités de l’autre et l’idéalise jusqu’à un certain degré, mais n’est pas aveugle sur ses défauts. Les fautes sont admises mais le respect et l’admiration des qualités surmontent les défauts. La toquade rend aveugle aux mauvais côtés de l’autre. On idéalise le bien-aimé à un tel degré que l’on refuse d’admettre ses fautes et qu’on le défend contre toute critique. On admire une ou deux de ses qualités en se disant qu’elles prendront le dessus sur les défauts. L’amour permet d’aimer malgré les défauts. Il ne cache pas la réalité.

8. L’amour contrôle le contact physique, la toquade l’exploite. L’amour vrai aide le couple à se retenir dans l’expression de l’intimité romantique. Les deux personnes se respectent mutuellement au point de limiter volontairement leur désir d’intimité. L’engouement recherche l’intimité plus précocement. En outre, une telle intimité constitue une petite partie de la relation pour le couple vraiment amoureux, contrairement au couple dans la toquade. La raison en est que l’engouement dépend largement de l’attirance physique. Les personnes qui vivent cette excitation pour la première fois imaginent que celle-ci révèle quelque chose de spécial ; elles pensent par conséquent qu’elles sont amoureuses. Elles ignorent le fait que leurs valeurs, buts et croyances peuvent être en désaccord. Si elles se marient sur la seule base de l’attirance physique, elles découvriront que leur intérêt sexuel décline et que leurs désaccords augmentent.

Bien que l’amour vrai inclue aussi l’attirance physique, il comporte d’autres facteurs. Le contact physique pour un couple amoureux a normalement une signification plus profonde que le simple plaisir. Le contact physique pour le couple entiché devient souvent une fin en soi : le plaisir domine.

9. L’amour reçoit l’approbation de la famille et des amis, la toquade leur désapprobation. Si les parents et les amis n’approuvent pas, attention ! S’ils sont convaincus qu’il s’agit d’un mauvais choix, ils ont probablement raison. Les mariages qui ne bénéficient pas de la bénédiction des parents ont plus de risques d’échouer. Une recherche a comparé les plaintes des personnes heureuses dans leur mariage avec celles de personnes divorcées. Les divorcés se plaignent quatre fois plus du fait que leur conjoint n’avait rien en commun avec leurs amis. Il a aussi été prouvé que les couples heureux dans leur mariage avaient moins de problèmes avec leurs beaux-parents. Si les parents et les amis ont des objections sur votre partenaire, faites attention. S’ils l’approuvent, réjouissez-vous.

Prendre son temps

Si vous avez analysé votre relation et n’avez toujours pas décidé si votre amour est vrai ou illusoire, prenez votre temps. La toquade veut aller vite dans la relation. Les émotions dominent le bon sens et elles font prendre des engagements regrettés plus tard. L’amour vrai peut survivre à l’épreuve du temps — deux ans de fréquentations — pour être sûr que vous êtes faits pour vous marier. Le temps donne de l’expérience et de la perspective.

Des milliers de couples se rendent à l’autel, les yeux pleins de joie, se promettant amour et fidélité pour toujours, sans s’apercevoir qu’ils sont en train de commettre la plus grande erreur de leur vie. Qu’en sera-t-il de leurs conversations les yeux dans les yeux, de leurs tendres promesses, de leurs regards prolongés, de leurs baisers passionnés et de leurs mots d’amour dits à voix basse

Beaucoup ont du mal à comprendre que, en réalité, on ne « tombe » pas amoureux. On décide d’aimer — de choisir quelqu’un, de passer du temps avec lui et d’entretenir des sentiments d’affection envers lui. « Tomber » est la partie facile de l’amour. La partie difficile, l’engagement à aimer sans conditions une personne imparfaite, est celle qui suit. L’amour authentique dit : « Je t’aimerai inconditionnellement même quand tu ne satisferas pas mes désirs, que tu me rejetteras ou m’ignoreras, quand tu agiras de façon stupide, feras des choix que je n’approuve pas, quand tu ne seras pas d’accord avec moi ou me traiteras de façon injuste. Et je t’aimerai ainsi pour toujours. »

Cette sorte d’amour est le don de Dieu pour nous, dont nous ne pouvons vraiment jouir que dans la sécurité du mariage. Nous sommes capables d’aimer parce que Dieu nous a aimés le premier. Accrochez-vous à lui et vous aurez moins de risques d’être déçu en amour et plus de chances de trouver un amour satisfaisant pour le reste de votre séjour sur cette terre.

Nancy L. Van Pelt est l’auteur de nombreux livres, y compris Smart love : A Field Guide For Single Adults, duquel cet article a été tiré et adapté. Vous pouvez contacter Nancy sur http://www.heartnhome.com.