ÉDITORIAL

Cent-cinquantenaire

Lorsque Abraham Lincoln, président des États-Unis, voulait graver à jamais certains événements historiques dans l’esprit de ses auditeurs, il commençait par ces mots : « Il y a quatre-vingt-sept ans… » et continuait avec une analyse pénétrante de l’histoire américaine et de ses motivations. Dans sa célèbre Adresse de Gettysburg, il engagea ses auditeurs dans deux directions : d’abord vers la structure de la constitution américaine, puis vers l’histoire à venir à laquelle ils prendraient part, avenir fondé sur les libertés codifiées dans ce document.

Je vous invite à réfléchir sur ce qui se passa non « il y a quatre-vingt-sept ans », mais il y a 150 ans. C'est alors qu'eut lieu l’organisation officielle de l’Église adventiste. Suite à ce qui sembla être une déception épouvantable en 1844, vingt personnes se réunirent en 1863 à Battle Creek, au Michigan, pour décider de la direction que leur petit groupe prendrait, et de ce qu’ils feraient dès lors. Comme nous, ils voulaient changer les choses. Et ils le firent ! Ils « formèrent la “Conférence générale des adventistes du septième jour” – une Église organisée se focalisant sur la mission et proclamant la bonne nouvelle d’un Dieu qui nous créa, vécut parmi nous, mourut pour nous, et nous racheta »1.

Il est intéressant de noter que bon nombre de nos fondateurs étaient des jeunes. Des Afro-Américains et des Chinois étaient au nombre des prédicateurs consacrés et des missionnaires médicaux2. Des femmes portaient des responsabilités-clés aux premiers jours de l’Église. Au début, l’Église était peu nombreuse. Ses progrès étaient lents. Mais à partir de 1900, la croissance de notre Église a été exponentielle. Aujourd’hui, l’Église adventiste compte une présence missionnaire dans 200 pays, et est en voie d’atteindre les 20 millions de membres d’ici 20203. De cette façon, unis pour la mission, l’Évangile éternel est proclamé aux habitants de la terre – « à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple ».

L’Église mondiale a désigné le 18 mai 2013 jour de prière, de souvenir, et de convergence sur la mission. Chaque congrégation locale est encouragée à marquer le cent-cinquantenaire de l’Église adventiste unie pour la mission. Chaque membre est appelé à avancer avec détermination et courage.

Dans son Adresse de Gettysburg, Abraham Lincoln ne laissa pas ses auditeurs sur des pensées tournées uniquement vers le passé. Bien au contraire, il les mit au défi de veiller à ce que le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple, ne disparaisse jamais de la surface de la terre. De la même manière, nous devrions fixer les yeux sur l’avenir glorieux qui attend quiconque est fidèle, et aime l’apparition du Christ (voir

  • Tm 4.8). Si la vie de nos pionniers a eu une telle influence – comme c’est manifestement le cas – quelle influence peut avoir la vôtre ? L’avenir qui nous attend est de loin plus glorieux que le passé qui nous inspire. Ce n’est pas le moment de nous laisser distraire par la pensée fixe d’une brillante carrière, d’une vie confortable, et de tous les avantages qui en découlent. Ces choses sont bonnes, mais il y a plus. Je vous mets au défi de réussir votre vie, mais que ce soit une vie qui vous inscrive dans l’histoire, et rejaillisse positivement sur vos semblables.
  • – Lisa M. Beardsley-Hardy,

    rédactrice en chef

    Lisa M. Beardsley-Hardy (doctorat de l’Université d’Hawaï, à Manoa) est directrice du Département de l’Éducation de la Conférence générale, à Silver Spring, au Maryland (États-Unis). Son courriel : beardsleyl@gc.adventist.org

    Références

    1. http://www.adventist.org/150/
    2. http://www.adventist.org/150/
    3. http://www.adventistarchives.org/documents.asp?CatlD=11&SortBy=2&ShowDateOrder=True.