ÉDITORIAL

Un nouveau directeur du Ministère sur le campus

Au nom de Dialogue, j’ai le plaisir d’accueillir et de présenter le Dr Jiwan Stefan Moon en tant que nouveau membre du Ministère adventiste pour les étudiants des instituts d’enseignement supérieur et des universités (CÉDUA), et conseiller pour Dialogue. C’est lors du Concile du printemps de la Conférence générale que le Dr Moon a été nommé directeur adjoint de la jeunesse pour le Ministère auprès des adventistes fréquentant les campus publics – un poste nécessaire depuis longtemps.

Pourquoi une telle insistance sur les campus publics ? Parce que, d’une part, il y a davantage d’étudiants adventistes sur ces campus que sur les 113 campus adventistes mondiaux de même niveau. D’autre part, ces hommes et ces femmes sont indispensables à la mission et à l’avenir de l’Église adventiste. Les occasions qui s’offrent à eux de travailler et de témoigner requièrent créativité et authenticité. Dieu a une tâche spéciale pour eux, une tâche que personne d’autre ne peut accomplir. Il n’existe aucune limite au bien qu’ils peuvent faire grâce à la puissance du Saint-Esprit et au soutien de l’Église. Le Dr Moon a pour mandat spécial de contribuer à ce ministère.

Jiwan Moon est pasteur consacré et adventiste de troisième génération. Son père fut le premier missionnaire envoyé aux Philippines par l’Union coréenne. Ayant grandi dans le champ missionnaire, le Dr Moon s’exprime en coréen, en anglais et en tagalog. Il jouit de 20 années de recherche et d’expérience avec les jeunes et les jeunes adultes. Plus récemment, il a été pasteur d’une assemblée multiculturelle au Canada. Sa thèse de doctorat (Séminaire adventiste de théologie à l’Université Andrews) portait sur l’importance du mentorat et du discipulat. Le « Dr J », comme certains l’appellent affectueusement, et Jessica, sa femme (elle est professeur et parle anglais, portugais, français et espagnol) ont trois enfants.

Le Dr Moon offrira une vision et une planification stratégique propres à servir et à soutenir les étudiants adventistes des établissements publics, où qu’ils se trouvent. Ses responsabilités incluent la planification, la promotion et des initiatives de soutien en vue du discipulat – particulièrement dans les secteurs de la spiritualité, de l’évangélisation, des défis intellectuels que l’on rencontre sur un campus sécularisé, et de l’intégration sociale de ce groupe particulier de jeunes adventistes. Il s’affaire déjà à dresser et à distribuer une liste des associations d'étudiants adventistes actuellement en fonction sur les campus publics. En collaboration avec le Ministère de l’aumônerie adventiste, il sera au service des étudiants par l’intermédiaire de ces associations et il surveillera la formation de ceux qui s’impliquent dans le leadership de l’aumônerie du campus. De concert avec d’autres, il supervisera la préparation de matériel promotionnel et de ressources, et il dirigera l’évaluation périodique des besoins et des programmes soutenant le Ministère sur le campus public.

« Si nous traitons nos étudiants à l’université ou à l’institut d’enseignement supérieur comme s’ils étaient des champs missionnaires, a-t-il dit, ils continueront à fonctionner ainsi. N’oubliez pas que nous ne sommes pas leurs mentors, que nous ne les formons pas pour qu’ils soient passifs quant à leur identité chrétienne. Nous voulons que cette identité s’exprime dans un service actif, proactif et désintéressé. Ils ne sont pas appelés à être des champs missionnaires, mais plutôt des missionnaires ! Un jeune adulte dont j’ai été le mentor au cours des sept dernières années m’a dit : « Nous avons trop de dirigeants qui cherchent à épater la galerie, ne veulent pas faire de vagues et se montrent égocentriques, mais pas assez de modèles, de mentors et de dirigeants au service des autres ! »

Le Dr Moon parle par expérience. Au cours de ses études supérieures, il eut des doutes croissants au sujet de Dieu. Préoccupés, ses parents l’ont inscrit à une activité missionnaire à court terme. Pendant l’orientation, il s’est retrouvé entouré de participants dont certains étaient même plus jeunes que lui. Et il s’est dit : « Comment arriveront-ils à devenir missionnaires ? Plusieurs viennent tout juste de terminer leurs études secondaires. » Les trois mois suivants l’ont convaincu de « ne jamais sous-estimer la puissance de Dieu »1.

Vous avez des idées pour le Ministère sur le campus ? N’hésitez pas à les partager avec le « Dr J » sur Facebook (iFollow – Adventist Public Campus Ministries), Twitter (Jiwan4ever), ou par courriel (moonj@gc.adventist.org). Nous vous invitons également à nous faire parvenir des rapports et des photos de ce que vous faites à partager avec les lecteurs de Dialogue. Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles !

—Lisa M. Beardsley-Hardy,

Editor-in-Chief

Lisa M. Beardsley-Hardy (titulaire d’un doctorat de l’Université d’Hawaï, à Manoa) est directrice de l’éducation à la Conférence générale, à Silver Spring, au Maryland (États-Unis). Son courriel : beardsleyl@gc.adventist.org.

RÉFÉRENCE

  1. Jiwan Moon, « Baptized by Fire », Adventist Review, édition mondiale, 11 décembre 1997, p. 8-11.